Pastry shop Tour : La Pâtisserie de Cyril Lignac

patisserie_cyril_lignac_okAujourd’hui, c’est au coeur du 16ème arrondissement de Paris que je me rends. Plus exactement, au 2 rue de Chaillot. Sur cette boutique à la devanture en bois marron, élégante et moderne, je repère tout de suite le logo et le nom de ce grand chef. Vous l’aurez peut-être deviné, ce soir c’est dans la pâtisserie de Cyril Lignac que je vais m’offrir un petit moment de gourmandise.

Aussitôt franchi le seuil de l’enseigne, je tombe tout de suite sous le charme de la décoration d’intérieur. Du marbre blanc, des boiseries pour rappeler le côté traditionnel de la boulangerie-pâtisserie, une délicieuse odeur de pain frais, des vitrines remplies de magnifiques gâteaux, il ne m’en fallait pas plus pour être conquis :).

Après avoir jeté un coup d’oeil sur toutes ces magnifiques gourmandises, mes yeux repèrent les 3 gâteaux sur lesquels j’avais jeté mon dévolu.

Cyril Lignac La pâtisserie Cyril Lignac La pâtisserie

Le premier, c’est un incontournable de la pâtisserie, c’est bien sur « Le baba au rhum », je vous en dirai plus tout à l’heure.

Le deuxième, c’est physique, je suis tombé sous son charme. Avec ses belles formes arrondies, ses dégradés de marrons très gourmands, et son aspect velours,  je ne pouvais pas résister au sublime « Croc’noisettes » :).

Le dernier, il s’agit d’une revisite d’un très célèbre gâteau à base de marrons. Je sais vous commencez à le savoir que j’adore le marron mais je ne pouvez pas passer à côté de « l’éclair Mont Blanc ».

Me revoilà donc dans ma petite chambre d’hôtel, ma boîte à gourmandises à la main. Le temps de faire quelques photos pour vous faire saliver, et je commence enfin ma dégustation par le baba au rhum.

Le baba au rhum

Et oui, il en a fait une figure emblématique de sa pâtisserie, je ne pouvez donc pas passer à côté du célèbre baba au rhum de Cyril Lignac :). J’ai donc choisi la version individuelle qui est vendue dans les 2 boutiques du chef au prix de 5,50€.

Baba au rhum Cyril Lignac Baba au rhum Cyril Lignac

Tout d’abord, visuellement je le trouve magnifique. La gelée d’abricot lui apporte un côté très gourmand et donne envie d’y plonger immédiatement la cuillère.  Cette petite gelée permet aussi d’apporter une touche sucrée à la pâte briochée.

Après avoir gouté une puis deux cuillères, j’ai trouvé la pâte briochée délicieuse, suffisamment imbibée d’un sirop aux agrumes, moelleuse et très aérée. En bouche, on sent bien la gelée d’abricot puis le moelleux de la brioche parfumée au sirop d’agrumes. Le rhum est présent mais reste léger, il ne prend pas le dessus sur l’ensemble du gâteau. La chantilly vanillée quant à elle vient apporter cette onctuosité que j’apprécie dans les desserts.

Je trouve que ce baba est idéal pour les fins de repas copieux. Il se mange facilement et permet de terminer sur une délicieuse note sucrée sans se sentir lourd. Sans hésiter, je le recommande.

Dernier plus que j’ai apprécié avec ce gâteau, c’est la tenue de la chantilly. Après être reparti de la boutique, il m’a fallu quand même une bonne petite heure de marche à pieds avant de pouvoir le savourer. J’avais donc très peur que la chantilly ai complètement coulé. Et bien pas du tout, quand j’ai ouvert la boite, j’ai eu l’agréable surprise de trouver une chantilly bien ferme qui n’avait pas bougé, et ça, c’est très agréable :).

L’éclair Mont Blanc

Le deuxième gâteau que j’ai choisi de goûter, c’est le célèbre Mont Blanc revisité sous la forme d’un éclair. C’est une pâtisserie très tendance en ce moment et moi qui adore la crème de marrons, je n’ai pas hésité une seule seconde. Il est d’ailleurs disponible au prix de 5,50€ dans la boutique de Monsieur Lignac située 2 rue de Chaillot dans le 16ème.

L'éclair Mont Blanc - Cyril LignacL'éclair Mont-Blanc Cyril Lignac

Mais que contient exactement ce fameux éclair ?

Comme tout éclair, de la pâte à choux. Parfaitement cuite, elle est fine et ferme pour que l’on puisse bien la tenir entre les doigts mais redevient très moelleuse et fondante à la dégustation.

Pour l’intérieur, les chefs ont garnis l’éclair d’une délicate crème aux marrons. Je l’ai trouvée très bonne. Le seul petit reproche, ça serait sur son goût. Je l’ai trouvée trop délicate et le goût du marron est presque imperceptible,  j’aurais apprécié un goût beaucoup plus prononcé,  mais bon c’est un avis personnel.

La meringue a été judicieusement amenée grâce à un petit bâtonnet de meringues recouvert d’une fine couche de chocolat, ce qui lui permet de rester croquante et donc d’amener une nouvelle texture au gâteau.

Et comme il n’y a pas de mont-blanc sans ses célèbres vermicelles, les chefs ont donc recouvert l’éclair d’une couche de vermicelles de crème de marrons surmontée de quelques éclats de marrons glacés, et pour le coup, là on sent vraiment bien le goût de marrons.

Comme pour le baba au rhum, l’ensemble de l’éclair est léger. Il peut donc se manger facilement à la fin d’un repas copieux.

Ce gâteau est donc une agréable surprise, une très belle revisite du mythique Mont-Blanc que je recommande aux amateurs de marrons.

Le Croc’noisettes

Le dernier, c’est mon coup de coeur.  Je l’ai choisi parce que je le trouve tout simplement magnifique, un vrai petit bijou :). Visuellement, j’adore ces différents contrastes de couleurs et par dessus tout, l’effet velours que le Chef Benoit Couvrand lui a donné. Vous aussi il vous donne l’eau à la bouche ? Alors voici une petite description qui va vous faire saliver :) et si celui-ci vous tente, vous pouvez le retrouver dans les 2 pâtisseries du chef au prix de 5,50€.

Croc'noisettes Cyril LgnacCroc'noisettes Cyril Lgnac

Commençons par le socle du Croc’noisettes. Il est composé d’une coque de macaron chocolat enrobée d’un chocolat croustillant. Personnellement, j’ai adoré sa côté croquant, je trouve qu’il apporte un plus à la dégustation.

Sur le dessus, sont pochées des boules de ganache montée au Gianduja (pâte de chocolat et de noisettes) entourant un coeur coulant de praliné. La ganache est vraiment délicieuse, on retrouve bien le goût de la noisette qui est justement dosée. Quant au coeur de praliné, c’est juste un délice. Moi qui suis un grand fan de praliné, je l’ai trouvé exquis, il se marie très bien avec le reste du gâteau.

Pour terminer, le tout est surmonté d’une couronne de chocolat noir sur laquelle a été déposé de petites boules de ganache et de noisettes croquantes, apportant à l’ensemble une deuxième note croquante.

C’est un dessert qui m’a conquis et qui m’a agréablement surpris. Pour les fans de noisettes et de chocolat, je suis sur que ce dessert va vous ravir.

C’est donc sur cette note très positive de mon petit périple chez Cyril Lignac que je vous laisse. J’espère que mon retour sur cette petite dégustation vous donnera envie d’aller découvrir les 2 pâtisseries du chef Lignac.

En vous souhaitant une excellente lecture, je vous dis à très bientôt pour un nouveau papotage

Rendez-vous sur Hellocoton !